Une semaine après la manifestationayant rassemblé 40 000 personnes à Tokyo, c’est aujourd’hui probablement plus du double, et peut-être le triple de manifestants qui se sont donnés rendez-vous devant la résidence officielle du premier ministre Noda. La demande est claire : ne pas redémarrer les réacteurs de la centrale d’Ooi. Le gouvernement compte en effet passer en force contre l’avis du peuple pour imposer à nouveau au Japon une politique énergétique nucléaire, malgré la catastrophe de Fukushima en cours.

 

Mais le peuple dit non. Il y a tellement de monde ce soir dans la rue que le gouvernement a décidé de barricader l’accès au bâtiment et d’interrompre la manifestation.

 

Les organisateurs promettent 300 000 personnes la semaine prochaine.

 

Iori Mochizuki, célèbre blogueur japonais en exil, donne des infos régulièrement.

 

Blog Fukushima Diary (en anglais, Iori Mochizuki)

http://fukushima-diary.com/

 

Traductions françaises de Fukushima Diary (Mimi Mato)

https://www.facebook.com/#!/FukushimaDiaryFR

 

 

Avant la manifestation de la semaine prochaine, une action de terrain est programmée le 1er juillet 2012, jour choisi par le gouvernement pour redémarrer la centrale d’Ooi : à partir de 8 heures du matin un sit-in est prévu pour en bloquer l’entrée.

Articles sur Fukushima

 

  1. paulcurrier posted this